07/09/2010

Avocats: + 50% de consultation pro-deo depuis la crise

Extrait d'un article réalisé par Mehmet Koksal, copié et commenté par Georges-Pierre Tonnelier

Ce vendredi (03/09/2010), le nouveau bâtonnier de l’Ordre français du barreau de Bruxelles Jean-Pierre Buyle a présenté, “en avant-première mondiale“, Visages d’avocats, un ouvrage de Benoît Feron (préfacé par Eric-Emmanuel Schmitt et légendé par Vincent Defraiteur et Cavit Yurt) qui rassemble quelque 250 photos (sur un total 8.000 clichés) représentant environ un quart des membres du barreau de Bruxelles.

40.000 nouveaux dossiers en 2009

“A Bruxelles, sur 1 million d’habitants il y a 20 % de la population qui vit dans la catégorie bénéficiant d’une assistance pro-deo. A Bruxelles, avant la crise, nous avions environ 100 consultations par jour, depuis la crise nous avons 150 consultations par jour. Nous avons ouvert 40.000 nouveaux dossiers [pro-deo] l’année dernière. (…) Le barreau de Bruxelles est le premier barreau de Belgique et le 3e barreau francophone du monde (après Paris et Québec). Le barreau compte 2 ordres (4.500 avocats dans l’ordre français et 1.500 avocats dans l’ordre néerlandais). Les femmes représentent, chez les stagiaires, 52 à 53 % où elles sont donc majoritaires et sur l’ensemble des avocats, elles représentent 42 à 43 %“, précise le bâtonnier lors de sa présentation.

*

L'avis de Georges-Pierre Tonnelier

En ce qui me concerne, je suis surtout choqué par le nombre de personnes qui, ayant besoin d'avoir recours aux services d'un avocat, ne peuvent néanmoins se le permettre, ou doivent se priver pour payer les plantureux honoraires du conseil, car leurs revenus sont, légalement, trop élevés pour pouvoir bénéficier du pro-deo (le seuil à ne pas dépasser est ridicule), mais néanmoins, objectivement, trop faibles pour faire face aux dépenses importantes que représente un procès, en termes d'honoraires d'avocat.

Le plus injuste est que des procès peuvent même être intentés à des particuliers par l'État, en l'occurrence par le Ministère Public, auquel cela ne coûte pas un euro, alors que le citoyen cité au tribunal et "trop riche" pour bénéficier du pro-deo devra se saigner pour assurer sa défense, en sachant que même s'il gagne son procès, donc, au pénal, s'il est acquitté, il n'obtiendra pas un euro d'indemnité de procédure ni de dommages et intérêts ! Par contre, s'il est condamné, il devra débourser, en plus des honoraires de son avocat, des frais de justice importants !

*

Source : (PARLEMENTO – INDEPENDENT NEWS AGENCY)
http://parlemento.com/elections/avocats-50-de-consultation-pro-deo-depuis-la-crise/

16:55 Écrit par Georges-Pierre TONNELIER dans Avocat, Georges-Pierre Tonnelier | Lien permanent | | Tags : avocat, georges-pierre tonnelier |  Imprimer | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | | Pin it! |